VILLE  CONTRE NATURE

"Contre’’ au sens de contact (tout-contre) : quand les formes libres de la nature s’invitent dans les constructions humaines.
’’Contre’’ également au sens d’opposition : les cités s’étant originellement bâties pour s’affranchir de la ''nature hostile'' 

et les villes d’aujourd’hui poursuivant leur extension au détriment des surfaces de pleine terre, des espaces naturels ou agricoles

Premières esquisses d'un travail plus documentaire qui s'engage,

croisant le regard de la photographe avec l'expérience de plus de 15 ans de la paysagiste.

 

Un travail qui interroge la place de la nature dans la ville constituée et les nouveaux projets urbains.
La mise en scène qu’en font les aménageurs ou les habitants, le rôle qu’ils leur donnent : fonction décorative, écologique, sociale...

Il met en lumière la dimension éminemment poétique et symbolique du végétal en ville :

quand l’initiative individuelle ou le sauvage font irruption dans l’ordonnancement maitrisé de la ville…

 

© OTTO IZ
© OTTO IZ
© OTTO IZ
© OTTO IZ
© OTTO IZ
© OTTO IZ
© OTTO IZ
© OTTO IZ

© OTTO IZ

© OTTO IZ

© OTTO IZ

© OTTO IZ

© OTTO IZ

© OTTO IZ

© OTTO IZ