#RESTEZ.CHEZ.VOUZ, Confinement Mars 2020

Transformer le confinement en production (mise en action) d'images,

l'immobilité en mouvement, l'enfermement ‘’restez chez vous’’ en échappée. 

J’ai eu la chance inouïe d’avoir pu « me confiner » dans mon Berry. De l’espace, un jardin, l’étendue des champs, la forêt pour horizon dans le périmètre autorisé. Mais l’interdit de l’extérieur, la menace demeurent. L’espace de l’habitat rassure mais il enferme aussi. J’ai ressenti comme une urgence à transformer ces murs cloisonnant en espace de production, d’invention, d’évasion. Affronter le noir de la situation, la sombreté de la maison, de mes états d’âme pour aller y chercher le blanc, la lumière et l’espoir.

 

M’improviser un studio dans une extension récemment acquise de la maison, espaces encore méconnus chargés d’objets et de souvenirs qui ne nous appartiennent pas encore. Capter l'esprit des lieux. Un décor idéal, inspirant de par l’atmosphère et la poésie que ces pièces dégagent. Saisir la lumière d'un dehors interdit qui s'invite. Dedans. La savourer comme un fruit rare, précieux. 

L’expérience du confinement s’est avérée une chance. Sortie de mes routines habituelles, de cette zone de confort qui nous immobilise, pour  explorer d’autres chemins. Le processus a évolué au fil du travail.

 

Temps 1 - mars 2020

Aller chercher des éléments de nature dans le rayon du 1 km autorisé. De la matière à évasion, à portée de pas. A portée de souffle. Introduire physiquement cette matière dans le studio (besoin de toucher, sentir). Ouside in. Dehors dedans. Lumière naturelle, quelques minces échappées sur l’extérieur, et installation mise artificiellement en lumière se font face. Ces premières images parlent d’enfermement mais aussi du ré-enchantement du regard.

Ouvrir les yeux du cœur, porter une attention nouvelle aux choses simples de la vie.

Une sélection de 6 photos a été exposée cet été 2020 dans le cadre d'une exposition collective "déconfinante" Déambulation créatrices au ON-OFF STUDIO  - Paris 17ème- - Commissaire d'exposition Maria Cosatto.

Cette exposition a été relayée par la revue TK-21 N°108 avec un très bel article de Maria Cosatto.