UN HOMME A LA MER, en cours

 

Un autre travail de portrait, sur les hommes et les femmes de la rue, qui n’ont que l’espace public pour espace privé.

La démarche : une entrée résolument poétique  qui  conduit doucement le spectateur à les regarder

et  se laisser toucher par ce qu’ils ont de fort, de beau, de tendre.

Un regard attentionné et bienveillant qui se veut traduire la singularité de chacun,

du monde qu’il se construit et de l’intimité dont il se borde

pour survivre dans cette société qui les exclut.

 

Une série exposée en 2016 au Salon des Beaux-Arts à Paris - Mention spéciale Jean Larivière.